" J'ai choisi les jeunes ! "

25 janvier 2017, 2:37 pm
Publié dans Au fil des jours

La scène se déroule lors de la séance du conseil municipal du 28 septembre 2015. A l’ordre du jour, la vente d’un terrain communal de 15 ares annoncé comme destiné à la réalisation d’un lotissement de huit maisons, sur la route d’accès à la maison de retraite.

Nous dénonçons la vente en rappelant que ces terrains font partie d’une réserve foncière de plusieurs hectares et ont été acquis pour permettre l’implantation d’équipements publics et de santé dans une approche intergénérationnelle en cohérence avec la maison de retraite et certainement pas pour servir à une opération immobilière privée.

Anne Mayer et Hervé Boulanger protestent en rappelant que si la vente de ce terrain communal avait été envisagée par la nouvelle municipalité, c’était dans la perspective d’y voir construire des résidences sénior à proximité de l’Ehpad.

Nicolas Le Bozec a changé d’avis et souhaite désormais accueillir des jeunes couples. Il déclare : « Je préfère les familles avec des enfants. J’ai choisi la famille, j’ai choisi les jeunes ! »

Il sera loisible à chacun de constater que les premiers projets sortent de terre et que parmi les trois constructions en cours on retrouve... les deux premiers adjoints du maire (ayant voté en faveur de la vente des terrains) ou leurs plus proches parents !

Question jeunesse, il faudra repasser !

Que l’on ait voulu céder ces terrains communaux à un promoteur privé pour en faire profiter les élus et leurs familles que l’on ne s’y serait pas pris autrement…

Qui seront les prochains acquéreurs ?

Prochain conseil municipal le samedi 9 juillet

7 juillet 2016, 2:59 pm

Le prochain conseil municipal se réunira le samedi 9 juillet à 10 heures.

Ordre du jour :

  1. Désignation du secrétaire de séance
  2. Demande de subvention
  3. Destitution de Mme Anne Mayer de ses fonctions de 5ème adjointe
  4. Suppression du poste de 5ème adjoint

 

Compte-rendu du conseil municipal du 26 février 2015

3 mars 2015, 12:00 am
Publié dans Comptes-rendus

Anne Mayer maintenue dans ses fonctions, Nicolas Le Bozec désavoué

5 mars 2015, 10:12 am
Publié dans Au conseil municipal

C’est un véritable camouflet que vient s’essuyer Nicolas Le Bozec après la décision du conseil municipal  de maintenir sa cinquième adjointe dans ses fonctions.

Il aura fallu pas moins de trois séances successives (dont celle du 26 février qui restera dans les annales) pour que la réalité du rapport des forces en présence s’impose à Nicolas Le Bozec qui se trouve désormais en minorité dans son conseil municipal, moins d’un an après son élection grâce aux 150 voix de la liste conduite par Audrey Ecker.

N’en doutons pas, Audrey Ecker s’en frotte les mains et ne manquera pas, poussée par une ambition sans limites, de chercher à tirer son épingle du jeu en continuant à profiter des difficultés dans lesquelles Nicolas Le Bozec s’enfonce un peu plus chaque jour.

Il n’y a manifestement que lui qui ne s’en était pas rendu compte...

Anne Mayer reste adjointe au maire au terme d'une séance ubuesque...

27 février 2015, 11:27 pm
Publié dans Au conseil municipal

La séance du conseil municipal du 26 février 2015 était entièrement consacrée à la question du maintien (ou non) de Mme Anne Mayer dans ses fonctions d’adjointe après que le maire lui ait retiré l’ensemble de ses délégations. Après le cafouillage de la séance du 19 février, Nicolas Le Bozec est apparu hier soir totalement dépassé par les événements enchaînant violations de la loi et du secret du vote avant d’être contraint d’annuler, une fois de plus, la séance dans un chaos indescriptible.

Tout commence lorsqu’il interdit à Mme Mayer de participer au vote relatif à son maintien dans ses fonctions d’adjointe. Il s’agit là d’un abus de pouvoir caractérisé totalement illégal.

Nous demandons alors une suspension de séance. Le maire fait la sourde oreille et met le projet de délibération au vote malgré les protestations sur cet abus de pouvoir manifeste.

Les conseillers se rendent tour à tour dans l’isoloir installé pour l’occasion, le vote se déroulant à bulletins secrets bien que le maire n’ait pas soumis le scrutin secret à l’approbation de l’assemblée comme l’exigeait pourtant la loi (L. 2121-21 du CGCT).

C’est au tour du maire d’aller voter. A la sortie de l’isoloir, Nicolas Le Bozec se présente devant l’urne et y glisse deux bulletins, celui d’Eric Heitz et le sien. Le problème c’est qu’Eric Heitz avait donné procuration à Vincent Roubert !

C’est à ce moment que le conseil municipal et le public assistent, ébahis, à une scène surnaturelle. Le maire, s’apercevant de son erreur, plutôt que de suspendre la séance pour réfléchir à une façon consensuelle et surtout légale de recommencer le scrutin, ouvre l’urne et, totalement sourd à ceux qui lui demandaient d’arrêter immédiatement, récupère les enveloppes qui s’y trouvaient déjà et se met à les ouvrir les unes après les autres pour en extraire les bulletins de vote avant de les reposer sur la table où était disposé le reste des bulletins préparés pour l’occasion.

Il s’agit cette fois-ci d’une violation inacceptable du secret du vote. Perdant pied entre l’apparente indifférence des uns et l’indignation légitime des autres, Nicolas Le Bozec est contraint de suspendre la séance.