Un maire qui s’est mis à dos tous les élus locaux ?

28 mars 2014
Publié dans Le blog de campagne
Évaluer cet élément
(44 Votes)

Vous avez pu prendre connaissance de la lettre de François Grosdidier, sénateur-maire de Woippy et président de la fédération des maires de Moselle.

J’ai également décidé de rendre public la lettre de remerciements de Jean-Marc Todeschini, sénateur de la Moselle et questeur du Sénat, suite à l’inauguration de l’école élémentaire Paul Flickinger au mois de mai 2013.

Je pense que ces deux documents devraient permettre d’apprécier la pertinence de ce genre d’accusations grotesques qui n’ont d’autre but que de me décrédibiliser.

 270314 2000 jmt300513 

Le conseil général de la Moselle aurait rejeté la demande de subvention présentée par le maire pour la construction du nouvel accueil périscolaire et de la petite enfance ?

28 mars 2014
Publié dans Le blog de campagne
Évaluer cet élément
(36 Votes)

Le dossier de demande de subvention est parfaitement engagé auprès du conseil général de la Moselle. Si des pièces complémentaires sont demandées, leur absence ne saurait, à ce stade remettre en question la recevabilité du dossier et le soutien que le conseil général de la Moselle est susceptible de lui apporter.

Le maire serait un harceleur multirécidiviste faisant régner la terreur au sein de la collectivité en poussant les agents au suicide ?

28 mars 2014
Publié dans Le blog de campagne
Évaluer cet élément
(35 Votes)

Rappelez à certains les obligations les plus élémentaires régissant le statut de la fonction publique lorsqu’ils semblent les avoir oubliées (obligation de réserve, d’obéissance hiérarchique, de loyauté et de discrétion professionnelle) et vous voilà accusé de harcèlement moral et responsable de prétendues tentatives de suicide ??!

On pourrait trouver ces accusations grotesques si elles n’étaient pas avant tout profondément
diffamatoires.

Je n’en dirai pas plus sur l’invraisemblable tissu d’affabulations, de calomnies et d’outrances contenu dans le tract distribué cette semaine. Il a choqué de nombreux habitants de la commune et je n'exclus pas d’y donner les suites judiciaires qui s'imposent.

Qui sera le prochain maire de Vigy et quelle sera sa disponibilité ?

28 mars 2014
Publié dans Le blog de campagne
Évaluer cet élément
(23 Votes)

Si certains m’accusent de m’être présenté pour profiter des indemnités de fonction, il ne sera pas difficile d’imaginer que ce mandat m’aura, sur de nombreux plans, plus coûté que rapporté. Je l’ai choisi et par conséquent, je l’accepte.

Je ne m’étendrai pas sur le contexte particulier dans lequel j’ai exercé ce mandat et la violence des attaques incessantes dont j’ai été la cible. Chacun sait bien qui, durant ces six années, a été à la manœuvre et a tout fait pour m’empêcher de terminer mon mandat.

C’est pourquoi j’ai consacré toute mon énergie à cette fonction qui exige présence et disponibilité. Je continuerai, si je suis réélu, à consacrer l’essentiel de mon temps à notre commune en assumant pleinement mes responsabilités au quotidien.

L’avalanche de normes et de règlements, l’évolution permanente de la jurisprudence administrative et la complexité croissante des nombreuses problématiques quotidiennes font peser sur les maires, des responsabilités de plus en plus lourdes que l’on ne peut exercer en dilettante éloigné de la commune.

Quelle sera la disponibilité de Nicolas Le Bozec en cas d’élection ?
Comment envisage t-il de concilier son mandat de maire avec sa carrière professionnelle de cadre dirigeant à Paris ? Combien d’heures par jour consacrera t-il à ses fonctions ?
Il aurait d’ores et déjà prévenu les membres de son équipe qu’il ne sera présent que les week-ends…
Peut-on sérieusement concevoir qu’une commune de 1500 habitants puisse être gérée par un maire à temps partiel ?

A moins que ce ne soit pas Nicolas Le Bozec qui soit appelé à être maire…
La question mérite d’être posée, car les rivalités de pouvoir au sein de ce regroupement d’égos ne laissent rien présager de bon. Nicolas Le Bozec, Audrey Ecker, Anne Mayer, Joël Perrin, autant de forts caractères peu compatibles avec une conduite apaisée des affaires communales.
Joël Perrin, un des artisans des divisions de 2008, a patiemment préparé son retour et ce n’est certainement pas pour jouer les seconds couteaux. Il a d’ailleurs annoncé que « ce n’était pas à plus de 60 ans qu’il se laisserait dicter sa conduite ».

Cela promet…

Jean-Luc Huet et Maryline Pierson évincés - Hervé Boulanger maintenu...?

27 mars 2014
Publié dans Le blog de campagne
Évaluer cet élément
(15 Votes)

Il semblerait que Maryline Pierson et Jean-Luc Huet aient été évincés sans ménagement lors de cette fusion savamment préparée de longue date par d'habiles stratèges. Leur éviction brutale ne surprendra personne depuis que l’hydre bicéphale « Le Bozec-Ecker » est apparue au grand jour.

On peut réellement s'interroger sur la moralité de ceux qui conduisent cette équipée dont le principal projet pour Vigy consiste à « sortir Alain Vanzella ». Alors que la candidature même de Nicolas Le Bozec était conditionnée à la présence de certains élus du groupe d’opposition majoritaire, voilà que ce dernier semble avoir décidé seul de faire le nettoyage par le vide… à moins que d’autres aient exigé de faire tomber les têtes de ceux qui incarnaient les terribles décisions que leur groupe a imposées à la commune ces quatre dernières années…

Pourquoi alors avoir préservé Hervé Boulanger de cette épuration ? A-t-il bénéficié de la clémence du tribunal ? Serait-il moins responsable que ses anciens collègues ?

Hervé Boulanger, après avoir été mis sur la touche, aurait été repêché de justesse à la demande de celle qui, derrière Audrey Ecker, est présentée comme le vrai stratège de l’équipe « Renouveau pour Vigy Hessange »…

Les électeurs ne s’y tromperont pas : aides de la Caf pour le périscolaire, subventions du département pour la rue du Château d’Eau, subventions d’Etat pour la restructuration de la gendarmerie,des centaines de milliers d’euros sont partis en fumée.
Une seule voix aurait suffit pour éviter cet invraisemblable gâchis : la sienne !

La fusion annoncée des listes Le Bozec et Ecker en cas de second tour

21 mars 2014
Publié dans Le blog de campagne
Évaluer cet élément
(23 Votes)

C’est un parfait secret de Polichinelle qu’a révélé Nicolas Le Bozec dans les colonnes du Républicain Lorrain du jour. Les rumeurs sur la fusion de sa liste avec celle d’Audrey Ecker en cas de second tour couraient dans le village depuis des semaines, véhiculées par les proches mêmes des membres de sa liste.

Drôle de stratégie où se profile l’alliance de celle qui déclare n’avoir aucun lien avec les élus actuels et représenter la seule alternative pour le renouveau de Vigy Hessange, avec un improbable « maire pour tous » comptant dans ses rangs trois des plus virulents conseillers de l’opposition actuelle…

Il déclare aujourd’hui à propos de cette fusion : « c’est forcément possible » en parlant de « cause commune pour sortir Alain Vanzella »...

Voilà leur principal projet ! Les habitants de Vigy seront-ils dupes de cette grossière manœuvre ayant rassemblé 38 personnes pour que seules 19 d’entre elles soient retenues pour « aller en finale » ?

Décidément, la volonté de détruire rassemble plus que celle de construire.

Le centre communal d’action sociale

21 mars 2014
Publié dans Le blog de campagne
Évaluer cet élément
(23 Votes)

Sur ce sujet également, se pose la question de savoir comment l’équipe issue de la fusion des listes Le Bozec et Ecker, en cas de second tour, se positionnera.

Les conseillers sortants, présents sur la liste de Nicolas Le Bozec, se sont opposés depuis 2011 à la création du centre communal d’action sociale malgré plusieurs décisions de justice. Ils considéraient que les conseillers municipaux étaient à même, dans le cadre de commissions municipales, de conduire et gérer la politique sociale de la commune et qu’un CCAS était inutile. Nicolas Le Bozec est resté, quant à lui, totalement muet sur ce dossier.

Audrey Ecker assure, de son côté, qu’en cas de victoire, elle mettra le CCAS en place.

Elle a, sur ce point, raison car l’action sociale à destination des personnes âgées, des personnes handicapées, des familles, l'insertion professionnelle et la lutte contre les exclusions ne s’improvisent pas et exigent des compétences et un savoir-faire mais aussi un cadre d’accueil dédié respectant l’intimité des personnes.

Qui des deux imposera sa vision ?

La rue du Château d’Eau...

21 mars 2014
Publié dans Le blog de campagne
Évaluer cet élément
(21 Votes)

Nicolas Le Bozec annonce dans la rubrique « Travaux » de son programme, un projet d’aménagement de la rue… du Château d’Eau ! On croit rêver !

Le voilà, avec son équipe, en train de nous expliquer toutes les bonnes raisons de requalifier cette rue alors que les conseillers sortants de son équipe ont refusé depuis octobre 2011 que les travaux démarrent !

Tout a été entrepris pour que la commune ne perde pas la subvention de 227 482 € que le conseil général lui avait accordé en mars 2011 pour ce projet. Malheureusement, malgré les deux prorogations de délais obtenues, les délais limites ont été définitivement dépassés et la subvention du département a été annulée.

Monsieur Le Bozec, les membres de votre équipe sont responsables de la perte d’une subvention de 227 000 € ! Comment pouvez-vous, devant les 1200 électeurs de votre commune, avoir l’indécence de reprendre à votre compte le projet qu’ils ont eux-mêmes torpillé, comme si de rien n’était !?

Quelle conception avez-vous donc de l’éthique en politique ?

Par ailleurs, pouvez-vous nous expliquer comment vous allez financer le projet ? Avez-vous l’intention de le financer sur fonds propres sans subvention puisque celle que la commune avait obtenue est partie en fumée grâce à vos colistiers ?

Le périscolaire est au cœur de nos préoccupations...

21 mars 2014
Publié dans Le blog de campagne
Évaluer cet élément
(21 Votes)

C’est certainement pour cette raison que ses colistiers ont refusé à huit reprises de signer le contrat enfance et jeunesse avec la caisse d’allocations familiales entraînant la perte irréversible de 50 000 € par an d’aides publiques depuis 2011…

Sachant que la commune n’y sera vraisemblablement plus éligible pour le financement du service existant, les conséquences de leur obstruction irresponsable n’ont malheureusement pas fini de peser sur les finances de la commune et sa capacité à agir pour le bien commun.

Leur présence dans l’équipe du « maire pour tous » fait de lui le complice indifférent de leurs forfaits maintes fois répétés et parfaitement assumés.

Va-t-il, s’il est élu maire, tenter d’expliquer au conseil d’administration de la Caf que les élus de son équipe ont commis une erreur mais viennent enfin (au bout de trois ans) de comprendre à quel point cette aide était précieuse pour leur village ? Qui peut croire un seul instant à sa sincérité sur un tel sujet ?

Je note par ailleurs que, contrairement à Audrey Ecker qui s’est engagée à maintenir le fonctionnement actuel en régie communale, Nicolas Le Bozec n’a pas jugé bon de clarifier sa position sur le devenir du service au lendemain de son éventuelle élection. Souhaite-t-il confier la gestion du périscolaire à une association ? Les parents apprécieraient de voir clair dans son jeu…

Que feront Nicolas Le Bozec et Audrey Ecker en cas de fusion et de victoire au second tour ?
Qui imposera son point de vue à l’autre ?

Permettre de faire plutôt que d’empêcher de faire ?

21 mars 2014
Publié dans Le blog de campagne
Évaluer cet élément
(17 Votes)

Dans son programme (que tous les électeurs n’ont pas eu la chance de recevoir), Nicolas Le Bozec écrit : « Valoriser : c’est permettre de faire plutôt que d’empêcher de faire ! »
Peut-il nous expliquer ce qu’il entend par là ? Est-ce un rappel à l’ordre destiné aux trois conseillers sortants qu’il a jugé opportun de prendre sur sa liste alors qu’ils n’ont cessé, depuis leur élection en 2010, de bloquer le fonctionnement de la commune avec les conséquences désastreuses que tout le monde connaît ?